L’un d’entre eux : Géraldine Alibeu

WP_20160304_001b

Aujourd’hui, un réjouissant jeu de devinettes, le « qui est qui ». Géraldine Alibeu nous propose un album interactif, permettant à chacun, petit et grand, d’apporter ses réponses et surtout de créer sa propre histoire. Le principe est très ludique et nous plonge avec ravissement dans l’univers des Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. Textes et illustrations sont dissociés en bandes, ce qui permet de multiples combinaisons pour attribuer telle légende à tel dessin. Un beau voyage dans l’imaginaire nous est ainsi proposé, laissant au lecteur le soin et la délicieuse liberté de mener le récit.

Les propositions de Géraldine Alibeu sont toujours attractives. Les illustrations sont ouvertes et présentent plusieurs personnages, chacun vaquant à une activité particulière, à la fois au milieu des autres et dans sa bulle : c’est « l’un d’entre eux ». Et les textes sont souvent rigolos et titillent notre curiosité. Il est amusant d’attribuer telle pensée ou telle histoire à tel personnage présent dans le dessin : celui-ci est agent secret, celui-là n’est pas très à l’aise et voudrait s’éclipser, et celle-ci a très envie de faire pipi ! Au lecteur de décider.

Nous sommes à la plage et suivons un groupe de personnages, de leur arrivée à leur départ. Se connaissent-ils ? Rien n’est moins sûr. On les voit arriver en même temps sur la première page, mais peut-être arrivent-ils séparément. A nous d’imaginer les liens qui les unissent lorsqu’ils apparaissent les uns à côté des autres, dans la foule de la plage. Différentes scènes ponctuent l’après-midi, appartenant au rituel d’un bon moment passé à la mer : baignades et jeux d’eau, jeux de sable, séance de bronzage, désaltération à la terrasse du café de la plage, pause du goûter… On scrute l’image, attentif aux visages, aux expressions, aux positions des uns par rapport aux autres et aussi aux habits de motifs différents, faits de collages de papier et de tissu. Les mots captent également l’attention, prennent du relief : qui est « Il » dans la légende, qui est « Elle » ? Tout est possible, tout est permis. On essaie de reconnaître les personnages. Ainsi chacun(e) se singularise, devenant héros (héroïne) d’une page.

Il n’y a que la dernière page qui impose  au lecteur une correspondance entre le texte et l’image car les bandes sont réunies : la plage est déserte, tout le monde est parti ; ne restent plus que des coquillages et un petit morceau de bois avec lesquels ont joué des personnages. Il y a aussi une paire de tongs qui appartient peut-être à celui(celle) qui parle maintenant à la première personne : « Il » ou « Elle » est devenu(e) « Je » : « Je suis l’un d’entre eux. Quelquefois, j’imagine que je suis un autre ». Qui suis-Je, au milieu des autres ? Qui est-Il, qui est-Elle, à côté de moi ? Un milliard de réponses qui s’étendent à perte de vue, comme cette mer dessinée d’un beau bleu, reflet de toutes les vies et envies. La légende est ici attachée à l’image mais pour mieux souligner le vaste horizon des possibles et la polyphonie du je(jeu). A nous lecteurs, spectateurs et acteurs, l’infinie liberté d’inventer et de raconter des histoires. Merci beaucoup à l’auteur !

A lire aussi Des fourmis dans les jambes – petite biographie de Nicolas Bouvier pour apprécier les belles illustrations, toutes en couleurs et aux délicats motifs, de Géraldine Alibeu (cf. article).

Paru aux éditions La Joie de Lire (avril 2009)

Site de l’auteur

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’un d’entre eux : Géraldine Alibeu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s