Par une belle nuit d’hiver : Jean E. Pendziwol et Isabelle Arsenault

WP_20160831_20_30_16_Pro

Je n’ai pas résisté à vous chroniquer cet album d’une grande délicatesse. La résonance était trop belle avec ma lecture précédente Une nuit pleine de dangers et de merveilles de Carl-Keven Korb et Kevin Lucbert : on retrouve encore du Québec avec le merveilleux talent de l’illustratrice Isabelle Arsenault, au diapason de l’écriture aimante, chuchotante et enveloppante de la canadienne Jean E. Pendziwol. Les nuits sont décidément magiques dans cette région du monde ! Et les étoiles n’en finissent pas de scintiller dans ces longues nuits au plein cœur de l’hiver. Nul danger rassurez-vous dans cet album, nul effroi « korbesque » ou « lucbertien » ! Aucune trace de l’abominable Tranchemontagne. Ici la nuit est sereine et promet à un petit garçon profondément endormi bien des merveilles. C’est la nuit de la première neige qui tombe. Les flocons recouvrent le sol « d’une couverture toute douce », aussi douce que celle dans laquelle l’enfant s’est blotti. Les animaux sortent de leur abri et foulent le beau tapis blanc. Les arbres s’ornent de diamants étincelants et le ciel se pare de couleurs changeantes. Tout fait de cette nuit un véritable tableau que notre petit garçon pourra contempler quand il se réveillera…

WP_20160831_20_32_10_Pro

« Je commence par un tout petit flocon,

un flocon parfait,

merveilleux

et unique,

comme toi.

Puis j’en peins un autre,

Et un autre encore ».

La nuit est noire, très noire dans laquelle dort le petit garçon aux poings fermés mais c’est pour mieux préparer un fabuleux spectacle. Théâtre d’ombre puis de lumières, la nuit s’anime peu à peu. Éclairée par la neige et la lune, elle laisse apparaître une Nature gracile et généreuse.

WP_20160831_20_32_39_Pro

WP_20160831_20_33_06_Pro

A une subtile palette de gris, Isabelle Arsenault ajoute des touches délicates de couleurs : le vert des pins, le rouge des pommes que mangent la biche et son faon, les yeux jaunes de la chouette, maîtresse impériale de la nuit, le roux du renard (merveilleux renard qui apparaissait déjà dans l’album Jane, le renard & moi) et le ciel devenu violet, également chahuté par « des mélodies de vert, de rose et d’orange ».

WP_20160831_20_33_36_Pro

WP_20160831_20_40_15_Pro

WP_20160831_20_35_06_Pro

Mélangeant le crayon, la gouache, l’aquarelle et l’encre, Isabelle Arsenault n’est-elle pas le peintre de ce tableau nocturne ? La finesse de son trait et la douceur des tons apportent une réelle féerie à cette nuit d’hiver.

WP_20160831_20_34_35_Pro

WP_20160831_20_34_43_Pro

Le texte de Jean E. Pendziwol est lui aussi éclatant de douceur. Les mots font de ce petit garçon le petit prince d’une nuit qui se fait belle rien que pour lui. Elle l’enveloppe de sa bienveillance et lui chuchote des mots précieux :

« D’un coup de pinceau,

la lune t’envoie de ma part

un baiser tout doux,

et le vent te murmure

« je t’aime ».

Un livre qui nous est devenu cher à mon petit garçon et à moi. Ses lectures et relectures nous font chaud au cœur et présentent la nuit comme un moment apaisé, réconfortant et magique, empli de jolies promesses.

Je tiens à remercier Madame lit dont le blog recèle lui aussi de très belles découvertes. C’est en lisant ses billets sur les précédents albums illustrés par Isabelle Arsenault Virginia Wolf et Jane, le renard & moi (on y retrouve Jane Eyre) que j’ai fait la connaissance de cette artiste québécoise qui se fait l’alliée de textes empreints de littérature, de poésie et de sentiments forts et subtils, tels qu’en peuvent ressentir les enfants et adolescents. Vous pouvez lire aussi ce billet sur sa dernière œuvre, Une berceuse en chiffons : la vie tissée de Louise Bourgeois.

Je vous invite ardemment à visiter le site d’Isabelle Arsenault, quasi sûre que vous serez charmés.

Et pour mieux connaître Jean E. Pendziwol, c’est par ici.

Voilà plusieurs lectures que je fais sur la Nuit. Cela me donne des envies de vagabondages et d’explorations en tout genre…Je crois que j’aimerais y consacrer un mois thématique ! Décembre serait particulièrement approprié étant le mois de la nuit la plus longue. Si vous êtes intéressés, vous pourriez y participer. Toute lecture serait bienvenue : fictions jeunesse et adulte (littérature « blanche », SF, polar, fantastique…), albums, BD, essais pourquoi pas…Cela se ferait en toute légèreté : du plaisir avant tout, pas de contrainte, une seule œuvre lue pourrait largement suffire.

Cela me plairait beaucoup. Je vais y réfléchir et reviens vers vous rapidement. A bientôt !

Publié par les éditions Magnard Jeunesse en janvier 2014

Publicités

26 réflexions au sujet de « Par une belle nuit d’hiver : Jean E. Pendziwol et Isabelle Arsenault »

  1. Isabelle Arsenault est tellement douée! Je suis sous le charme depuis que je l’ai découverte avec « Jane, le renard et moi ». D’ailleurs, sortira bientôt une nouvelle collaboration entre Fanny Britt et elle pour le livre  » Louis parmi les spectres ».

    Et tu as surement pu voir qu’on peut se procurer des illustrations sur son site… 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui, très douée ! Les illustrations à acheter sont superbes, de magnifiques cadeaux.Une tentation de plus, comme si les livres ne suffisaient pas 🙂
      Et je reste à l’affût pour cette nouvelle parution, merci !

      Aimé par 1 personne

  2. Un sublime billet Celina… J’avais l’intention de chroniquer ce livre en hiver! Après ton billet, difficile d’en parler mieux! Un gros merci de savoir si bien parler des livres… C’est si doux de te lire! La thématique de la nuit me tente bien! On s’en reparle certainement!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton intérêt et de ton gentil retour 🙂 C’est vrai que cet album n’est pas du tout de saison mais le hasard a fait que je l’ai découvert à la médiathèque pendant ma semaine Chemin de Fer et que sa douceur a été bien utile : elle a consolé un peu mon petit garçon qui venait de perdre son doudou !
      La nuit peut s’illuminer de belles couleurs…on se donne donc rendez-vous bientôt ? Chic !

      Aimé par 1 personne

  3. J’adore ce rendez-vous! Punaise, il m’a échappé cet album. Merci de me rappeler à l’ordre! J’ignorais qu’Isabelle Arsenault publiait aussi en France. Je suis une grosse fan: j’ai acheté une illustration (https://surtonmur.com/collections/isabelle-arsenault/products/jane-le-renard-moi), j’ai ses deux albums publiés chez La Pastèque (et bientôt le prochain…!). Cet album publié chez Magnard rejoindra donc mon chez moi bientôt!

    Aimé par 2 people

    1. Un très bel achat ! Tu as dû te faire bien plaisir. Je vais faire quelques allusions subtiles à mon entourage au cas où on voudrait subitement me faire un cadeau 😉
      Ravie d’avoir porté à ta connaissance cet album !

      J'aime

  4. Qel magnifique travail ! La nuit… j’ai pas mal de titres qui contiennent ce mot, alors pourquoi pas une petite participation ? (dans la mesure de mes moyens limités par la fin de trimestre et la flemme des vacances en décembre…)

    Aimé par 1 personne

    1. Et bien, je t’attends avec plaisir en décembre, même si tu chroniques un seul livre ce serait bien.
      Comment ça, la flemme des vacances en décembre? 😉
      Je réfléchis à tout ça et vous donne des nouvelles. A bientôt

      J'aime

  5. Un belle découverte! Cet album est magnfique! Et du coup je viens de découvrir aussi « Virginia Wolf »! Merci Célina! Isabelle Arsenault est une illustratrice bourrée de talents, je ne la connaissais pas!

    Aimé par 1 personne

    1. Elle est vraiment à découvrir! Son travail est toujours très délicat, c’est un réel plaisir et quelle force dans l’imaginaire et l’émotion. Ravie que cela te plaise !

      J'aime

    1. J’ai toujours eu un faible pour les livres illustrés, même quand je n’avais pas d’enfants. Alors pouvoir partager
      mes coups de coeur, quel plaisir! Et Isabelle Arsenault, c’est un gros gros coup de coeur

      Aimé par 2 people

      1. En tous cas ton enthousiasme est communicatif, tu donnes envie de découvrir ces albums! J’avoue ne pas en lire assez… IL faudrait que je me rattrape. L’année dernière j’avais fait participer les 6èmes au Prix Nénuphar de l’album jeunesse, tu connais ? Grâce à ça, j’ai fait de belles découvertes!

        Aimé par 1 personne

      2. Non, je ne connais pas alors je viens de regarder le site et ça m’a l’air tout chouette ! De belles découvertes, je comprends. Oh, oh, mais c’est que je vais avoir de nouvelles tentations 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s